Bar central, octobre 2010

Fermé en 2010, le bar Le Central était un des lieux les plus emblématique de la communauté LGBTQ+ de Paris. Situé au 33 rue Vieille du Temple, il a marqué la vie nocturne du Marais durant plus de trente ans. Petit retour sur l’histoire de ce lieu mythique.

Durant les années 70, le Marais était un quartier gris, industriel et beaucoup moins attractif qu’aujourd’hui. Les maisons y étaient insalubres, les rues mal éclairées et les commerces quasi inexistants à part quelques magasins de gros. C’est le faible niveau des loyers ainsi que l’inauguration du Centre Pompidou qui va inciter plusieurs commerçants à ouvrir leurs enseignes dans le quartier.

Ce n’est qu’en 1978 que le premier bar gay parisien ouvre ses portes, « Le Village » situé rue du Plâtre. Ses tarifs bas, son ambiance bon enfant et populaire avaient attiré dans le quartier de nombreux homos fuyant la rue Sainte-Anne, jugée élitiste et chère. L’établissement va avoir un grand succès et très vite, d’autres bars gays fleurissent dans le Marais.

Maurice McGrath, un ancien marin de la Royal Navy, rachète un vieil hôtel situé rue du Temple et le rénove en septembre 2010 pour en faire un hôtel et un bar. C’est la naissance du mythique « Central », comme il était surnommé à l’époque.

On y déploie le drapeau des fiertés et gays et alliés s’y retrouvent.. Cette forte attractivité et affluence va faire des rues Sainte Croix de la Bretonnerie et la rue Vielle du Temple les deux rues l’épicentre du quartier gay. Très vite, d’autres établissements gays voient le jour près du Central, tel que La librairie « Les Mots à la Bouche », le bar « Le Subway » ou encore le coffee-shop « l’Avatic ».

Après trente ans d’exercice, Maurice McGrath est contraint de prendre sa retraite pour des questions de santé et laisse un mot sur la vitrine remerciant ses clients pour plus de 30 ans de fidélité. Le 9 octobre 2010, une foule où se mêlent anciens et nouveaux clients est réunie pour prendre un verre en hommage au dernier jour du mythique Central.

La bijouterie Thomas Sabo, juin 2022

Aujourd’hui, l’hôtel a laissé place à une luxueuse boutique de bijoux : Thomas Sabo. Si l’hôtel n’a pas pu résister à la gentrification qui touche le quartier depuis plusieurs années, il restera pour beaucoup l’emblème de la transformation du Marais en quartier progressiste et gay-friendly.

Texte : Morgane Joulin

17.06.22

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE

Comment le BHV est devenu tendance

Comment le BHV est devenu tendance

S’il y existe un indicateur fiable du pouvoir d’attraction de la « marque » Marais, c’est bien celui-ci : en 2013, le Bazar de l’Hôtel de Ville, ou BHV – l’un des grands magasins de référence à Paris, avec Le Bon Marché et les Galeries Lafayette – a choisi de se rebaptiser « BHV Marais » pour mieux se positionner « dans la tendance ».

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le Festival du Marais remonte à un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant cet événement artistique de premier plan fut longtemps l’un des rendez-vous culturels les plus courus de la capitale. Pendant un quart de siècle, de 1962 à 1987, ce festival unique en son genre…

Les secrets de l’église Saint-Paul-Saint-Louis

Les secrets de l’église Saint-Paul-Saint-Louis

Fondation jésuite, l’église Saint-Louis (aujourd’hui Saint-Paul-Saint-Louis) a été bâtie au XVIIe siècle. La « Compagnie de Jésus », fondée par saint Ignace de Loyola en 1539, s’installe à Paris au milieu du siècle, du côté de la Montagne-Sainte-Geneviève, puis ici, en 1580.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Il s’en passe des choses quand les Maraisiens ont tourné le dos ! Dommage pour ceux qui étaient déjà partis en vacances mais les jeunes mariés Ben Affleck et Jennifer Lopez ont profité de l’absence d’une partie des Parisiens pour visiter le Marais. Samedi 23 juillet l’illustre couple était au musée Picasso…

Atelier 440,  let the music play !

Atelier 440, let the music play !

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du haut Marais, la terrasse du café-restaurant Le Progrès ne désemplit pas. Mais deux étages plus haut, c’est un tout autre univers. Ici, bien loin de la foule bruyante, se retrouvent, dans une ambiance cosy, des passionnés de musique, de composition et de production musicale.

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Qui dit mieux ? Un aller-retour pour Cuba en classe économique (ou « glace économique ») pour 3,50 euros : Voilà le voyage gustatif que propose Jean-Pierre Braun avec son Rêve de Cuba, une glace vanille intense avec vieux rhum ambré (7 ans d’âge) et citron vert, le tout fumé au havane !

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !