Horizons, Etel Adnan, galerie Lévy Gorvy Paris, 2021. Photo : Arthus Boutin

C’est un passage que seuls les vrais connaisseurs du Marais fréquentent, et pourtant c’est ici que Dominique Lévy a décidé d’ouvrir sa galerie parisienne.

Associée à Brett Gorvy avec qui elle dirige déjà trois lieux à New-York, Londres et Hongkong, la galeriste de Basquiat, Calder, Koons, Soulages… a voulu inscrire son activité dans ce grand espace, qu’elle souhaite pourtant « intime ».

Un lieu, aménagé par Jean Nouvel et l’architecte Luis Laplace, qui a accueilli jadis les collections d’art de Claude Berri ou de l’entreprise Saint-Gobain, et que le chocolatier Valrhona voulait investir.

Horizons, Etel Adnan, galerie Lévy Gorvy Paris, 2021. Photo : Arthus Bouti

Pourquoi ce choix ?

Parce que depuis le Brexit, Paris et plus particulièrement le Marais réaffirment enfin leur importance dans le marché de l’art contemporain.

Dominique Lévy sait que la fréquentation des galeries par les collectionneurs subit depuis le début de la pandémie une baisse de 70 à 80 % mais qu’en revanche, signe des temps, les Instagrameurs et autres Tik-Tokers envahissent de plus en plus les expos et font la promo des marchands d’art via les réseaux sociaux. D’où l’idée de s’installer dans un quartier très prisé par ces influenceurs.

Ce qui est amusant c’est que cette jeunesse s’est entichée de nonagénaires tels que Günther Uecker, qui a fait l’objet de la première exposition de la galerie Lévy-Gorvy et Etel Adnan qui expose dans ce même lieu depuis le 30 janvier et ce jusqu’au 20 mars.

Horizons, Etel Adnan, galerie Lévy Gorvy Paris, 2021. Photo : Arthus Bouti

Cette nouvelle exposition réunit autour des œuvres de cette poétesse, peintre et philosophe libano-américaine au style proche de celui de Nicolas de Staël, le travail de Simone Fattal, Nancy Haynes, Eugénie Paultre, Ettore Spalletti, Paulo Monteiro, Joan Mitchell, Christine Safa, Ugo Rondinone ou encore Agnès Mart.

De jeunes artistes sélectionné(e)s par Etel Adnan elle-même et dont les œuvres entrent en résonance avec les siennes par leurs chromatismes doux et vibrants.

En deux mots un dépouillement apaisant, loué par la curatrice qui, en véritable reine du minimalisme, a pour devise : “Quand il n’y a pas trop de choses, vous observez encore plus le peu qu’il y a”.

Etel Adnan, Horizons jusqu’au 20 mars 2021
Galerie Lévy Gorvy
4, passage Sainte-Avoye, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 10h à 18h
Tel : 01 58 80 82 40

Texte : Katia Barillot

05.03.21

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Aspasia Krystalla, © Le Marais MoodAujourd’hui dans moderne on reçoit Marie papillon. Cette maraisienne occupe une fonction prestigieuse : elle est Présidente du Comité Professionnel des Galeries d’Art et est galeriste elle-même. Elle nous reçoit dans sa galerie situé...

La galerie Lazarew fête ses 10 ans

La galerie Lazarew fête ses 10 ans

Le yin et le yang. L’eau et le feu. Le jour et la nuit. Laura et Alexandre ! Autrement dit : l’un ne va pas sans l’autre. Les dix ans de la galerie Lazarew, sis rue du Perche, viennent nous rappeler que son histoire est celle d’une belle complémentarité deux caractères, deux regards, deux trajectoires de vie…

Marianne Ström : l’œil du Marais en 12.000 photos

Marianne Ström : l’œil du Marais en 12.000 photos

Aussi discrète que déterminée, la photographe suédoise Marianne Ström cumule bien d’autres qualités encore : historienne de l’art, elle possède un Hasselblad (la Rolls des appareils photo) et réside dans le Marais depuis quarante ans. Munie de son boîtier, elle arpente depuis lors…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Aspasia Krystalla, © Le Marais MoodAujourd’hui dans moderne on reçoit Marie papillon. Cette maraisienne occupe une fonction prestigieuse : elle est Présidente du Comité Professionnel des Galeries d’Art et est galeriste elle-même. Elle nous reçoit dans sa galerie situé...

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This