Partenariat
Le Marais mood  X  Galerie Gratadou

Des cartes Gold en béton, des tickets de métro en pendentif (également en béton), des Tour Eiffel miniatures, des montres-bracelets « brut de décoffrage »… Pour la Saint-Valentin, le galeriste Christophe Gratadou continue de promener son regard amusé sur des artistes contemporains décalés, inventifs, foutraques.

Suivant une tradition désormais bien établie, il confie le soin à un artiste, tous les 14 février depuis 5 ans, de créer un ou des bijoux à offrir pour la fête des amoureux. Le cahier des charges du curateur tient en deux mots : étonnez-moi !

Avec Emmanuel Mousset, le pari est réussi. Ce discret plasticien aime à détourner des objets du quotidien pour créer des contrefaçons surprenantes qui, sur un mode brutaliste, émeuvent autant qu’elles amusent.

Broche ticket de métro – Emmanuel Mousset – Galerie Gratadou

« Les tickets de métro sont les icônes parfaites de la ville de l’amour ! », dit l’artiste, qui ajoute : « À l’heure de la dématérialisation, ils « sont condamnés à disparaître ». Sauf les siens qui, en béton armé et à l’instar des diamants, sont éternels.

On est tenté de dire que sa courte série d’œuvres miniatures, façonnées en béton, peintes et montées en pendentifs ou en broches, est à la fois « chic et choc », pour reprendre une pub télé qui, dans les années 1980, parlait en ces termes du métro parisien.

Quoi qu’il en soit, pour la Saint-Valentin 2021 de la Galerie Gratadou, Emmanuel Mousset succède dignement à Guillaume Aubry (« Je t’embrasse », 2020), Christophe Goutal (« Coup de foudre », 2019), Elvire Bonduelle (« Pour faire joli », 2018) et Keren Benbenisty (« Over », en 2017).

Broche ticket de métro – Emmanuel Mousset – Galerie Gratadou

Expo de février
« Libres figurations » avec quelques précurseurs des années 80 Francky Boy, Tristam, Waty

Ticket de métro d’Emmanuel Mousset,
Béton et acrylique Pendentif ou Broche : 60 €

Sculpture « fuck » d’Emmanuel Mousset
Béton et fil de fer : 60 €

Exposition et vente jusqu’au samedi 13 février 2021

Galerie Christophe Gratadou
12 rue de Thorigny, 75003 Paris 
Du mardi au samedi de 14h 30 à 19h
Le matin sur rendez-vous
Tél. : 06 82 83 26 29

Texte : Katia Barillot

05.02.21

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les installations d’Adel Abdessemed laissent rarement indifférents. Celle que cette star controversée de l’art contemporain, vient de poser à Paris, dans le Marais, n’échappe pas à la règle. Ses pigeons voyageurs géants, qui sont en réalité des pigeons destructeurs, viennent de se poser…

Le grand bleu à la galerie Denise René

Le grand bleu à la galerie Denise René

L’été est terminé mais la galerie Denise René plonge dans le grand bleu. Pour son exposition de rentrée, la galerie historique du cinétisme a choisi de célébrer l’azur qui, rue Charlot, occupe tout l’espace et toutes les cimaises jusqu’à la fin octobre. « C’est la couleur même de la modernité…

La galerie Lazarew fête ses 10 ans

La galerie Lazarew fête ses 10 ans

Le yin et le yang. L’eau et le feu. Le jour et la nuit. Laura et Alexandre ! Autrement dit : l’un ne va pas sans l’autre. Les dix ans de la galerie Lazarew, sis rue du Perche, viennent nous rappeler que son histoire est celle d’une belle complémentarité deux caractères, deux regards, deux trajectoires de vie…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les installations d’Adel Abdessemed laissent rarement indifférents. Celle que cette star controversée de l’art contemporain, vient de poser à Paris, dans le Marais, n’échappe pas à la règle. Ses pigeons voyageurs géants, qui sont en réalité des pigeons destructeurs, viennent de se poser…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

« Trains », pour les grands enfants

« Trains », pour les grands enfants

Accrochés les unes aux autres comme les wagons d’un train couchettes, les six lettres de l’enseigne annoncent clairement les choses. Ici, il est question de « T-r-a-i-n-s » et rien d’autre. Plus exactement : des trains électriques miniatures, un loisir enfantin qui fleure bon la nostalgie.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This