On ne regardera plus jamais les cotons tiges de la même façon. Avec cet accessoire de toilette pour le moins anodin, Cynthia Bridé compose en effet de subtiles sculptures et des tableaux en relief pareils à des coraux laiteux.

Cette artiste est l’une des quatre plasticiennes actuellement exposées à la galerie The Fibery, dont l’inauguration remonte à quatre mois, rue Notre Dame de Nazareth.

Les autres artistes -uniquement des femmes- sont Frédérique Gourdon et le tandem Alix Waline-Sabatina Leccia.

La première recourt à une technique asiatique d’encre flottée à laquelle elle intègre de la peinture puis du fil pour la touche finale de ses compositions poétiques qui symbolisent la complexité des chemins de vie.

Les deux autres plasticiennes unissent leur savoir-faire, mêlant peinture et broderie pour composer des oeuvres abstraites d’une grande finesse.

La galériste Eva Taieb a eu la bonne idée de réunir ces quatre artistes prolifiques, pour cet accrochage cohérent qui, du coup, aurait pu s’appeler « une affaire de femmes ».

MicrocOsmes
The Fibery galerie

36, rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 18h
Jusqu’au 6 juillet 2019

Flottement solitaire

Texte : Katia Barillot

07.06.19

LES DERNIÈRES EXPOS À NE PAS MANQUER

Cauchetier, l’œil de la Nouvelle Vague

Cauchetier, l’œil de la Nouvelle Vague

La Galerie de l’instant célèbre les 100 ans de Raymond Cauchetier, photographe méconnu, prolifique et pourtant incontournable de la nouvelle vague, dont la vie ressemble à un film mettant en scène un drôle de zèbre devenant photographe par hasard, après la Libération.

François Rastoll entre lune froide et flou

François Rastoll entre lune froide et flou

Montrer le brut, le primitif, l’instinct qui habitent la nature, c’est ce qu’a voulu nous donner à voir François Rastoll avec son exposition « PRÉDATEUЯ ». Poussé par la soif inextinguible des autodidactes, Rastoll chemine depuis vingt-six ans comme peintre puis photographe.

Arles à Paris, c’est aussi dans le Marais

Arles à Paris, c’est aussi dans le Marais

Privées, en raison du Covid-19, de l’une des principales manifestations d’art contemporain du secteur de la photographie (les Rencontres d’Arles) onze galeries parisiennes ont décidé de célébrer le 8e art dans leurs murs.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

Maison et Objet : tendances 2021 (podcast)

Maison et Objet : tendances 2021 (podcast)

Ce n’est pas parce qu’en septembre 2020 Maison & Objet n’a pas eu lieu, à cause de la Covid-19, que l’on ne sait rien des tendances à venir. Sandrine Maggiani la spécialiste des tendances a fait le tour de la version digitale de l’un des plus importants salons consacrés à l’art de vivre et nous livre son analyse.

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This