C’est l’histoire de deux amis d’enfance qui se sont réinventés. Ancien régisseur de cinéma, Sébastien démarre un beau jour une seconde vie dans… la chaussure. Employé chez Bowen, il s’amuse à customiser ses propres souliers pour leur donner une personnalité unique.

A l’aide de cirage, d’eau, de pinceaux et de brosses, il crée des effets boisés et striés, auxquels s’ajoute un effet miroir obtenu par glaçage. Son employeur est sceptique mais Sébastien, lui, se constitue une petite clientèle privée.

Le succès est tel qu’il fait appel à son ami d’enfance Christophe. Lui vient de l’industrie du pétrole et souhaite également réorienter sa trajectoire professionnelle. De la raffinerie au raffinement, il crée avec son compère l’entreprise aujourd’hui installée dans le Marais, vers Beaubourg.

Artisans passionnés, ils rénovent et réinventent mocassins, sneakers mais aussi sacs à mains, portefeuilles ou cartables. A tous ces objets, ils apportent une seconde vie. Et du style.

Il faut croire que leur savoir-faire est de de plus en plus demandé. Aux aficionados de la première heure s’ajoutent de prestigieux clients : Le Bon marché, Smalto, Agnelle (ganterie), Adidas et encore d’autres marques de luxe.

Renaissance cuir
40 Rue des Gravilliers, 75003 Paris
Le lundi de 10h30 à 14h30
Du mardi au samedi de 10h30 à 19h30

 

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

08.05.19

ENVIE DE SHOPPING ?

Les meilleures friperies du Marais

Les meilleures friperies du Marais

En quelques années, le Marais est devenu l’épicentre parisien de vêtement de seconde main. Voici le tour d’horizon du vintage dans le Marais.

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Le général de Gaulle a dit un jour qu’il n’avait qu’un seul rival international : Tintin, le personnage d’Hergé. Les Français, eux, n’ont qu’un seul maître en matière d’élégance : les Italiens. Voilà pourquoi, dans le Marais, à Paris, Arthur Bakerdjian se spécialise depuis 1987 dans la mode homme à l’italienne.

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

Monsieur est une femme ! Non, il ne s’agit pas d’une phrase surréaliste de Magritte mais d’une marque, Monsieur, créée par une femme, Nadia Azoug. Cette ancienne sociologue au physique de tanagra a accompli son rêve : s’imposer dans le monde de la petite joaillerie sans être joaillière ni lapidaire ni gemmologue.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

On a testé le vinyasa yoga chez Poses

On a testé le vinyasa yoga chez Poses

Nous avons rencontré Lisa, coach sportive à Poses Studio, et testé l’une de ses séances d’entraînement. Nous en sommes ressortis épuisés mais revigorés ! Avant de partir, nous avons pu l’interroger sur le studio.

« Moustache », des glaces très rock’n’roll

« Moustache », des glaces très rock’n’roll

Quel rapport entre la musique rock et les crèmes glacées ? A priori aucun… sauf un certain François-Xavier Goudemand, un professionnel du marketing également fêlé de rock, hard-rock et métal, qui a publié Oh My Rock ! un livre sur l’origine des noms de 101 groupes de musiques publié en 2021.

Le salon Drawing Now fête sa 15ème édition au Carreau du Temple

Le salon Drawing Now fête sa 15ème édition au Carreau du Temple

Après deux ans d’absence, la plus grande foire de dessin contemporain d’Europe est de retour au Carreau du temple ! Le rendez-vous est un incontournable pour tout amateur d’art qui se respecte. Drawing Now accueille cette année plus de 300 artistes et pas moins de 2000 œuvres. Drawing Now…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This