Une semaine durant, le Paris Cocktail Week, une sorte de « championnat parisien du cocktail », célèbre l’alliance la plus savoureuse et originale imaginée par les « baristas » parisiens.

Le principe : chaque bar participant crée deux cocktails, l’un avec alcool, l’autre sans alcool.

Cette année, les « mocktails », ou cocktails sans alcool, tiennent la vedette. Logique, puisque le Paris cocktail week tombe en plein « dry january » (janvier sobre), cette tendance venue du monde anglo-saxon qui consiste à s’imposer une diète après les festivités de fin d’année.

Dans le Marais, plusieurs établissements participent à la 6e édition de ce concours de saveurs, très en vogue.

La Mina
(le « speakeasy » du restaurant Carbon)
14, rue Charlot
Cocktail : Karotez, Gin et Carottes 10€
Mocktail : Koffe, Bitter et café 7€

Le 153
(établissement sur trois étages)
153, rue Saint Martin
Cocktail : Coq en pâte, Gin, crème fraîche et sirop de Noël 9€
Mocktail : Lapin compris, Jus de carottes, jus de sureau et citron 7€

La Mezcaleria Paris
(« clandestino » de l’hôtel 1K)
13, boulevard du Temple
Cocktail : Wet & sea, Mezcal, Amontillado sherry et citron vert 12€
Mocktail : Pinky square, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), genièvre, agave et kombucha 9€

Bisou
(vers le Cirque d’hiver)
15, boulevard du Temple
Cocktail : à base de rhum, de banane et de champignons (non hallucinogènes)
Mocktail : Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), soda au pamplemousse et citron.

Cambridge public house
(so british)
8, rue du Poitou
Cocktail : Everlasting winter, Vodka, thé vert & courge 10€
Mocktail : Cruel intention, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), sarrasin, miel et aquafaba 6€

Résistance
(près du Point-virgule)
16, rue Sainte-Croix-de-la Bretonnerie
Cocktail : Brest-Paris, Gin, sirop de praslin servi avec sa pâte d’amande et noisette à la vanille 11€
Mocktail : Ukobach, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), jus de pomme, gingembre et sirop de pistache 7€.

French riviera
(en face du Mary Céleste)
14, rue Froissart
Cocktail : Marie Briztout, Anisette, citron et ginger beer 7€
Mocktail : Doucement, Spirit of Paris Agrumes électriques (distillat sans alcool), ginger ale et sirop de baies roses 5€

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Paris Cocktail Week

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

3 bars lesbiens où se retrouver

3 bars lesbiens où se retrouver

On parle souvent de « quartier gay » du Marais, de « bar gay » ou encore de « gay pride », mais qu’en est-il des espaces conçus par et pour femmes queer, et notamment des femmes lesbiennes ? Pour rétablir cette parité, Le Marais Mood vous fait un état des lieux des meilleurs bars lesbiens du Marais !

BIBoVINo : le vin est dans la boite

BIBoVINo : le vin est dans la boite

Avec sa double exposition, côté rue Charlot et côté marché des Enfants-Rouges, impossible de rater cette boutique du Marais au nom rigolo : BIBoVINo. Idéalement, cette enseigne connue des initiés du Marais et d’ailleurs ne vend pas des cubitainers de « rouge qui tache » mais au contraire des vins de terroir…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !