Une semaine durant, le Paris Cocktail Week, une sorte de « championnat parisien du cocktail », célèbre l’alliance la plus savoureuse et originale imaginée par les « baristas » parisiens.

Le principe : chaque bar participant crée deux cocktails, l’un avec alcool, l’autre sans alcool.

Cette année, les « mocktails », ou cocktails sans alcool, tiennent la vedette. Logique, puisque le Paris cocktail week tombe en plein « dry january » (janvier sobre), cette tendance venue du monde anglo-saxon qui consiste à s’imposer une diète après les festivités de fin d’année.

Dans le Marais, plusieurs établissements participent à la 6e édition de ce concours de saveurs, très en vogue.

La Mina
(le « speakeasy » du restaurant Carbon)
14, rue Charlot
Cocktail : Karotez, Gin et Carottes 10€
Mocktail : Koffe, Bitter et café 7€

Le 153
(établissement sur trois étages)
153, rue Saint Martin
Cocktail : Coq en pâte, Gin, crème fraîche et sirop de Noël 9€
Mocktail : Lapin compris, Jus de carottes, jus de sureau et citron 7€

La Mezcaleria Paris
(« clandestino » de l’hôtel 1K)
13, boulevard du Temple
Cocktail : Wet & sea, Mezcal, Amontillado sherry et citron vert 12€
Mocktail : Pinky square, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), genièvre, agave et kombucha 9€

Bisou
(vers le Cirque d’hiver)
15, boulevard du Temple
Cocktail : à base de rhum, de banane et de champignons (non hallucinogènes)
Mocktail : Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), soda au pamplemousse et citron.

Cambridge public house
(so british)
8, rue du Poitou
Cocktail : Everlasting winter, Vodka, thé vert & courge 10€
Mocktail : Cruel intention, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), sarrasin, miel et aquafaba 6€

Résistance
(près du Point-virgule)
16, rue Sainte-Croix-de-la Bretonnerie
Cocktail : Brest-Paris, Gin, sirop de praslin servi avec sa pâte d’amande et noisette à la vanille 11€
Mocktail : Ukobach, Spirit of Paris boisé stimulant (distillat sans alcool), jus de pomme, gingembre et sirop de pistache 7€.

French riviera
(en face du Mary Céleste)
14, rue Froissart
Cocktail : Marie Briztout, Anisette, citron et ginger beer 7€
Mocktail : Doucement, Spirit of Paris Agrumes électriques (distillat sans alcool), ginger ale et sirop de baies roses 5€

 

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Paris Cocktail Week

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

OU BOIRE UN VERRE ? LES DERNIERS ARTICLES

 

Griffon, le refuge secret

Griffon, le refuge secret

Il y a quelque chose d’une maison d’hôte chez Griffon, cette nouvelle adresse qui accueille un lieu hybride, à la fois café, bar et restaurant, astucieusement agencé avec des espaces propices à la confidence. Ouvert en janvier chez « Ma Tante », surnom du Crédit municipal, ce coffee shop semble promis à un bel avenir.

Michou est mort, vive le Diva’s Kabaret !

Michou est mort, vive le Diva’s Kabaret !

Michel Georges Alfred Catty, dit Michou, est mort le 26 janvier 2020. Lui qui voulait que son cabaret montmartrois, dans le 18e, disparaisse avec lui, risque d’être déçu. Non seulement son établissement transformiste lui survivra. Mais, de plus, il laisse derrière lui, une tripotée de fils (ou filles) spirituel(le)s.

Café Foufou ? Plutôt raisonnable !

Café Foufou ? Plutôt raisonnable !

Après une première adresse du même nom (situé 10, rue Oberkampf 75011), un second Café Foufou vient d’ouvrir rue de Bretagne, entre le café Sancerre et la pâtisserie Bontemps, c’est-à-dire face au Square du Temple. Le maître de céans n’est pas précisément un novice...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

 

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Envie de booster vos défenses immunitaires sans culpabiliser ? Courez goûter la nouvelle carte gourmande du café Marlette Marais. L’histoire de Marlette en une minute chrono : deux sœurs, Margot et Scarlette, élevées au grand air de l’île de Ré aux bons produits locaux et aux recettes maison, ont commencé par créer des préparations bio…

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This