Expressos One and a half (g.), BLOOM POWDER : poudre composée de Baobab, Hibiscus, Lucuma et Collagène (dr.)

Un et demi (One and a half) : tel est le nom de ce nouveau micro café de la rue de Bretagne, dans le Marais, qui propose un peu plus qu’un simple café.

En pénétrant dans ce lieu designer par l’agence Atela architectes on sait que cela va être peps. Et bingo, en plus du café du moment, cette fois-ci un moka doux et floral en provenance d’Éthiopie, via les torréfacteures Gram Gram, le label propose des boissons signatures souvent au lait végétal et aux parfums variés.

Chaï latte One and a half

Pour une belle peau le Bloom smoothie (banane, eau de rose, dattes, agave, lait d’avoine) est recommandé, tandis que pour avoir le feu (sacré) c’est le Fire smoothie qu’il convient de choisir (banane, beurre de cacahuète, myrtille, lait d’amande). Dans les deux cas Daphné, la barista, ajoute la fameuse poudre de super aliments riches en nutriments de One and a half.

Ces poudres sont également vendues en pot de 70 grammes au prix de 27 euros, à consommer, pendant 15 jours, en cure suivant une posologie simple : une cuillère à thé et demi de poudre. D’où le nom de l’enseigne.

« Superfood pow(d)er » One and a half

Il y a cinq poudres pour cinq utilisations différentes : « Bloom » pour la beauté, « Fire » pour l’énergie, « Dream » pour le sommeil, « Detox » – comme son nom l’indique- et, last but not least la « Sex powder », dont les vertus aphrodisiaques tiennent à ses ingrédients : macca, ginseng, muira puama, lucuma et fenugrec.

On vient donc ici pour s’approvisionner en produits énergisants, antibactériens, anti-inflammatoires ou pour les consommer sur place. L’accueil est souriant, mieux gonflé de bonne humeur !

One and a half
14 rue de Bretagne, 75003 Paris
Du mercredi au dimanche de 09h00 à 18h00

Coffeeshop One and a half au 14 rue de Bretagne

Texte : Katia Barillot

26.02.22

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !