L’aquagym, c’est ringard ? Non ! Mais pour contrer cette idée reçue, le Klay, très sélect club de sport du 2e arrondissement, a rebaptisé cette pratique. Quand le très beau club de sport parle d’« aquafitness », d’« aquajogging » et d’« aquaboxe », c’est bien d’aquagym qu’il s’agit.

• L’aquagym c’est quoi ?

C’est la pratique d’une gymnastique active dans une piscine. Effectués à la verticale et sans nager, ces exercices de résistance dans l’eau apportent de nombreux bienfaits sur le plan du physique comme sur le moral. C’est donc un sport complet.

• Pourquoi c’est bien ?

Il y a de quoi s’étonner de la réputation de cette pratique que beaucoup classent comme une activité sans grande efficacité et à la seule – ou presque – destination des seniors.

En réalité, l’aquagym est pratiquée par un vaste éventail de population : les femmes enceintes, les personnes en surpoids, celles en rééducation. C’est le sport le moins traumatisant qui soit : le corps étant porté par l’eau, les articulations s’en trouvent soulagées et le risque de blessures, claquages et autres bobos dus aux sports terrestres sont faibles.

Car derrière une façade d’occupation tranquille et ludique pour sportif du dimanche, l’aquagym apporte une série d’avantages, à commencer par des effets positifs contre l’arthrite.

Le pratiquer permet aussi d’améliorer son tonus respiratoire et cardiaque.

Côté muscle, la résistance de l’eau permet un travail en profondeur, sur toutes les parties du corps. Ce qui a pour bénéfice d’affiner la taille, les bras tout en consolidant les muscles du dos et, mieux encore, de corriger sa posture. Une action musclante qui, combinée à l’effet massant de l’eau, se révèle un excellent moyen de lutte contre la cellulite.

• Avec qui ?

Frédérique Alba, éducatrice sportive, coach APA (Activité physique adaptée pour les personnes avec prescription médicale) et maître-nageur. Cette jeune femme tonique nage depuis l’âge de 6 ans. C’est sa mère, elle-même entraîneur de natation, qui l’a plongée précocement dans le grand bain.

« J’aime redonner ses lettres de noblesse à ce sport trop souvent mésestimé, dit-elle. En général mes élèves sont surpris de l’intensité et des bienfaits de l’aquafitness. Mes cours combinent exercices de musculation et hydromassage, ce qui a pour effet de redensifier la peau, d’améliorer sa qualité. »

Elle poursuit : « Pour assurer la sécurité du corps je fais attention aux postures adoptées. On a tendance à relâcher ses abdos, or il faut tout le temps les verrouiller pour avoir un meilleur impact. » Frédérique Alba assure aussi, toujours au Klay, des cours d’aquaboxing et d’aquajogging.

• Ça se passe comment ?

L’Aquafitness est accessible à tous parce que sa pratique ne requiert pas d’aptitudes particulières. Cependant, tout nouveau venu au cours de Frédérique Alba est interrogé sur sa condition physique et l’état de ses articulations.

La coach du Klay porte une attention particulière aux femmes enceintes qui ne doivent pas donner des coups de genoux au niveau du ventre.

Les 45 minutes d’entraînement comportent un circuit d’exercices d’endurance, de vitesse ou de résistance ou de force à l’aide de matériels (frite en mousse, altères de piscine, planches…).

Au programme : des ateliers ciblés sur les bras, les jambes, les abdos et la cardio, le tout ponctué de phases de récupération.

• C’est quand ?

Le lundi à 10h15
Le mardi à 8h30
Le mercredi à 9h00
Le jeudi à 8h30 et 13h
Le vendredi à 9h30

• Quel est l’esprit des lieux ?

Le Klay est l’une des perles d’Arthur et Franck-Elie Benzaquen.

Ces frères propriétaires du Ken Club (16e), Blanche (9e) et de la plupart des Club Med Gym, rachetés, en mai 2019, alors que le groupe était en difficulté. Le duo sait créer des lieux de pratique sportive avec les codes de l’hôtellerie de luxe.

Au Klay une clientèle chic pratique fitness, yoga, pilates, indoor cycling, boxe sur des machines de dernière génération, dans des salles aux belles proportions.

Aux commandes des cours : des professeurs multi diplômés et très pédagogues.

Niché dans un bâtiment de style industriel où se déploient, sur 2000 mètres carrés, une sublime verrière, d’impressionnantes poutres métalliques, des escaliers et casiers en bois et des vestiaires de luxe avec serviettes à volonté.

Il y a aussi un restaurant « healthy », un bar avec une sélection de jus et boissons protéinés pressés minute, un spa avec cabines de soins ainsi qu’un salon de coiffure, un barbier, et une piscine.

• Pourquoi on aime ?

Parce que ce sport, en apesanteur et cardio, permet le travail de tous les muscles à fond.

L’Aquagym est indiquée pour sculpter la silhouette, améliorer l’équilibre, le sommeil, la santé osseuse et le bien-être en boostant les secrétions d’endorphines. Le contact avec l’élément eau apporte une douce euphorique.

Klay
4bis rue Saint-Sauveur, 75002 Paris
Tel : 01 40 26 87 72

Planning et inscription aux cours

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Nawel Odin

23.09.21

POUR PRENDRE SOIN DE VOUS, C’EST PAR ICI

Crush test : top 3 des piscines

Crush test : top 3 des piscines

Avec les vacances d’été qui approchent, quoi de mieux que quelques séances de natation pour se façonner un summer body ? Hélas, le Marais ne possède sur son territoire qu’une piscine, celle de Saint-Merri, face à Beaubourg (4e). Heureusement, deux bassins ne sont pas loin…

Les péchés capitaux de l’hôtel Sinner

Les péchés capitaux de l’hôtel Sinner

Au moins, les choses sont claires. Avec un nom pareil, le Sinner, c’est-à-dire le pécheur (et non pas le pêcheur à la ligne), est une claire incitation à commettre le péché charnel. A l’heure du Covid, la chose demeure envisageable car cet hôtel luxe, glamour et mystérieux, demeure ouvert pendant la pandémie.

S’initier au bien-être holistique au centre « 11h11 »

S’initier au bien-être holistique au centre « 11h11 »

Depuis quelques mois, les centres de soins « holistiques » se multiplient pour répondre à un besoin d’équilibre intérieur et extérieur, de rituels de beauté qui réconfortent, soignent et privilégient le bien-être global. Mais où trouver un lieu qui rassemblerait autour du mieux-être pour tous ?

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Toujours moins d’écoliers dans le Marais

Toujours moins d’écoliers dans le Marais

Le chiffre est considérable : en deux ans, Paris a perdu 11.000 écoliers en deux ans, passant de 159.110 enfants en septembre 2019 à 148.138 en 2021. Ce qui représente une baisse globale des effectifs de – 4,5%. Dans le quartier du Marais, où 4149 enfants sont actuellement scolarisés…

Chez « Joa », y’a d’la joie

Chez « Joa », y’a d’la joie

Pour une reconversion, c’est vraiment réussi ! Naguère responsable digitale dans une agence de com dédié à la food, à Paris, Anne-Charlotte Reboulot est passée de l’autre côté du miroir en janvier dernier pour ouvrir « Joa », une cantine healthy du boulevard des Filles du Calvaire, à la frontière du Marais.

Salon vintage au Carreau du Temple (16-17 oct.)

Salon vintage au Carreau du Temple (16-17 oct.)

C’est bien connu : « C’était mieux avant ! » Les nostalgiques et autre « rétromaniaques » seront donc au rendez-vous du 22e du salon du vintage, à la halle du Carreau du Temple, dans le Marais, à Paris. Pas moins de 100 marchands se partageront les 2 000m2 pour exposer vêtements, voitures…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This