Experte comptable, mère d’un adolescent de dix-sept ans, Natacha vit seule avec ce dernier dans un petit appartement du IVe arrondissement. Effrayée par le coronavirus, elle a accueilli l’ordre du confinement avec soulagement.

Comment se passe votre confinement ?

Je suis terrorisée par le virus car étant asthmatique je vis cette quarantaine avec le sentiment d’avoir une épée de Damoclès sur la tête.

Je suis obligée de tenir mon fils à distance car j’ignore s’il est ou non porteur asymptomatique du virus.

Par ailleurs, je suis agoraphobe. J’ai donc un certain entraînement au confinement.

Lorsque j’avais une vingtaine d’années, j’ai passé trois mois dans un studio sans sortir avec, comme unique lien avec l’extérieur, un téléphone. Résultat, le confinement ne me fait pas peur.

Je ne suis d’ailleurs pas sortie depuis quinze jours. Le fait que le gouvernement ait imposé des règles strictes a calmé un peu mes angoisses parce que, avant le confinement, j’allais travailler la boule au ventre.

Le paradoxe, c’est que je suis presque certaine d’avoir eu le Covid-19 parce que j’ai eu une conjonctivite qui a duré trois semaines et une grosse fatigue, le tout avec des maux de gorge. J’ai soigné cela à l’ibuprofène, alors qu’aujourd’hui, nous savons que c’est contre indiqué !

Votre anxiété ne semble pas retombée…

J’assume seule mon fils, j’ai donc peur qu’il m’arrive quelque chose. Que deviendrait mon enfant ? Tout repose sur mes épaules de mère célibataire. Mais je dois masquer mon inquiétude.

Je suis aussi très préoccupée par mes parents. Ils sont divorcés. Ma mère vit dans le Marais et mon père se trouve dans le centre de la France. Je suis leur unique soutien.

Des semaines avant le confinement j’ai passé énormément de temps à les alerter sur les gestes barrières. J’ai insisté pour qu’ils achètent des vivres, se lavent les mains.

Que révèle le confinement selon vous ?

L’humour sur les réseaux sociaux, la solidarité qui fleurit partout réconfortent. Aussi, des collègues m’appellent, nous prenons des nouvelles les uns des autres, des preuves d’amitié se font jour.

Une amie approvisionne ma mère, une autre veut venir m’apporter des masques alors qu’elle vit en banlieue.

Ma gardienne fait les courses pour tous ceux qui en ont besoin dans notre immeuble. Avoir des gens qui se soucient de nous cela remet les curseurs en place.

Curieusement, je me sens moins seule aujourd’hui qu’avant le coronavirus.

Cet événement donne aussi l’occasion de comprendre ce que vivent les gens assignés à résidence : les personnes âgées, les handicapés qui, souvent, sont chez eux seuls.

Selon vous, que va changer la pandémie ?

Nous allons peut-être comprendre que le phénomène de la globalisation est allé trop loin. Ça suffit, maintenant !

Espérons que ceux qui se sont moqués de Greta Thunberg comprendront enfin que la pollution, c’est comme un virus mais à long terme.

Je me réjouis de voir tous ces animaux qui reviennent dans des lieux où les hommes se sont retirés : les dauphins en Sardaigne, les poissons dans les canaux de Venise, les oiseaux, les canards, les faisans à Paris ou encore les daims à Rambouillet.

Texte : Katia Barillot
photos : Jesse Yelin

14.04.20

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Journées du patrimoine 2022 dans le Marais : animations gratuites au Musée Carnavalet. Le musée de la ville de Paris spécialisé, depuis 1880, dans l’Histoire de la capitale de la préhistoire à nos jours accueille les collections, sans cesse enrichies dans l’hôtel des Ligneris (dit Carnavalet) et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau.

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

L’été, à Paris, c’est la saison des tournages, parce que la ville est déserte. En août, le Marais s’est transformé en plateau de cinéma. Rue de Braque, par exemple, la chaîne de AppleTV+ tournait des épisodes d’une série consacrée à Benjamin Franklin, avec Michael Douglas dans le rôle-titre.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !