Carte d’identité retrouvée près de l’église de Ntarama (Bugesera), Rwanda. Ethnie : Tutsi. Le 15 avril 1994, près de 5 000 personnes ont été tuées dans cette église, érigée depuis en site mémoriel. © Francis via ZU Ric

A l’occasion de la 25e commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda, le Mémorial de la Shoah organise une exposition sur les mécanismes du dernier génocide du XXe siècle. Du 7 avril à la mi-juillet 1994 plus d’un million de personnes (Hutus modérés et Tutsis) sont mortes assassinées.

L’ampleur et la cruauté particulière de ce génocide constituent un défi moral mais aussi intellectuel. Avec cette exposition exigeante, le Mémorial de la Shoah met l’accent sur la généalogie du massacre qui repose sur une construction politique ayant conduit à la déshumanisation des futures victimes.

Contrairement à ce que tente d’imposer le cliché, il n’est ni le résultat d’une brusque flambée de violence populaire, ni d’une mêlée « interethnique ».

En réalité, l’histoire remonte aux colonisateurs européens et leur fable racialiste qui établit une hiérarchie délétère entre deux catégories de Rwandais, les pasteurs Tutsis et les forestiers Hutus.

Lorsque les Européens quittent le Rwanda, l’administration perpétue cette obsession de la classification raciale. Or, comme l’explique Hélène Dumas, commissaire scientifique de l’exposition et chargée de recherche au CNRS, « il n’existe aucune différence physique » entre Hutus et Tutsis.

La première salle expose des dessins d’enfants réalisés juste après le génocide. Bouleversants. La seconde présente sobrement des documents historiques écrits et vidéo qui tentent de nous faire comprendre l’incompréhensible.

Entrée du site mémorial de Ntarama, Rwanda.
2018. © Mémorial de la Shoah, Paris.

Intérieur de l’église de Nyamata, actuel mémorial de Nyamata, Rwanda.
2018. © Mémorial de la Shoah, Paris.

Le mémorial des enfants au Memorial Genocide Center, Gisozi, Kigali.
2018. © Mémorial de la Shoah, Paris.
Messages écrits sur une bannière par des visiteurs sur le site du mémorial de Ntarama, Rwanda.
2018. © Mémorial de la Shoah, Paris.

25e commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy l’Asnier, 75004 Paris
Tous les jours de 10h à 18h, sauf le samedi. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi.
Jusqu’au 17 novembre.

 

Texte : Axel G.

07.04.19

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Avec ses paysages forestiers et minéraux composés à partir de carton, Éva Jospin, avec l’aimable autorisation de sa galerie Suzanne Tarasiève, plonge les visiteurs du Musée de la Chasse et de la Nature dans l’univers fantastique des jardins baroques du XVIIIe siècle.

Expo Cartier-Bresson : la magie du cadrage parfait

Expo Cartier-Bresson : la magie du cadrage parfait

Henri Cartier-Bresson, Hyères, France, 1932, © Fondation Henri Cartier-Bresson/Magnum PhotosCertaines photos d’Henri Cartier-Bresson, très nombreuses, sont des chefs-d’œuvre. D’autres sont seulement géniales. D’autres encore sont juste formidables ou très, très, très...

Expo Eugene Atget, le « grand-père de la photographie »

Expo Eugene Atget, le « grand-père de la photographie »

Impossible de ne pas être ému par les 150 sublimes clichés du vieux Paris signés Eugène Atget (1857-1927) et exposés jusqu’au 19 septembre à la fondation Henri Cartier-Bresson, rue des Archives. Une chose est sûre: il ne faut rater à aucun prix cet accrochage bouleversant sobrement…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

C’est la boisson réconfortante par excellence ! Avec le retour du froid, le chocolat chaud est là pour revigorer les frileux. Mais attention, il y a chocolat chaud et chocolat chaud… Le Marais Mood est parti à la recherche des plus onctueux, des plus crémeux, des plus chocolatés.

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Avec ses paysages forestiers et minéraux composés à partir de carton, Éva Jospin, avec l’aimable autorisation de sa galerie Suzanne Tarasiève, plonge les visiteurs du Musée de la Chasse et de la Nature dans l’univers fantastique des jardins baroques du XVIIIe siècle.

Marais mode : Qu’est-ce qu’un bon jean ? (podcast)

Marais mode : Qu’est-ce qu’un bon jean ? (podcast)

Photos : Karolina Grabowska (droite) et Cottonbro (gauche)Roland Arnassalon est Directeur artistique chez Armorlux et a travaillé pour des marques de luxe, de prêt à porter, de fast-fashion mais aussi pour des marques emblématiques du jean. Ce spécialiste du denim va...

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This