Pour paraphraser le célèbre slogan de la Samaritaine, n’hésitons pas à affirmer : « On trouve tout à la Maison Léandre ». Hormis son nom, rien n’a changé depuis le déménagement, rue des Filles-du-Calvaire, de cette droguerie-quincaillerie naguère installée rue de Bretagne sous le nom de Bazar 14.
Le magasin d’Alex Youyoutte, Maraisien depuis 1977 mais Guadeloupéen d’origine, reste fidèle à sa ligne directrice : tout pour la maison.
Des produits d’entretiens aux outils de bricolage en passant par les ustensiles de cuisine, le matériel de jardinage, le petit électroménager (cafetières, grille-pains, mixers, etc.) ou encore les poubelles, boîtes de rangement, brosses, balais, ampoules, vis, paillassons et tables à repasser, rien ne manque dans cette caverne d’Ali Baba pour fées du logis et maniaques du rangement.
Reste une énigme : comment le propriétaire réussit-il à faire tenir 1 500 références dans son magasin qui, après tout, n’est pas aussi vaste que la Samaritaine d’autrefois ? Mystère. Mais il y arrive.

Maison Léandre
6, rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 9h30 à 19h15 et le dimanche de 10h à 14h
Fermé le lundi

► Le site internet

 

Texte : Axel G.
Photos : ©Anaïs Costet

15.05.19

LE LÈCHE-VITRINES, C’EST PAR ICI

L’Aveyron… mais dans le Marais !

L’Aveyron… mais dans le Marais !

En bas de la rue Vieille-du-Temple, vers la rue de Rivoli, À la ville de Rodez fait de la résistance ! Alors que les boutiques alentour sont toutes dédiées à la mode, aux cosmétiques ou aux produits détox, cette épicerie de terroir commercialise depuis plus d’un siècle charcuteries…

Top 5 de la crème de la crème des glaces

Top 5 de la crème de la crème des glaces

Crémeuses, onctueuses, givrées, fruitées… en cornet ou en pot, les glaces des artisans du Marais offrent autant de parfums que de textures régressives et sulfureuses, parce que tous les gouts sont dans la nature. Avant de céder à l’appel d’un esquimau aux arômes artificiels, notre équipe…

Restaurant Carbón : le goût de l’excellence

Restaurant Carbón : le goût de l’excellence

Ce fut incontestablement l’une des bonnes surprises de 2017. Dès son ouverture, le restaurant Carbón (charbon, en espagnol), à l’angle des rues Charlot et de Poitou, a immédiatement fait carton plein : presse dithyrambique et salle remplie chaque soir pour savourer une cuisine naturelle…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Autrefois, le café était le simple synonyme d’un « expresso » ou d’un « café crème », avalé à la va-vite sur un comptoir en zinc. Mais ça, c’était avant… Aujourd’hui, la précieuse fève cultivée en Colombie, au Brésil, au Costa Rica, Salvador, en Jamaïque, en Éthiopie, au Yémen (et on en passe)…

L’Aveyron… mais dans le Marais !

L’Aveyron… mais dans le Marais !

En bas de la rue Vieille-du-Temple, vers la rue de Rivoli, À la ville de Rodez fait de la résistance ! Alors que les boutiques alentour sont toutes dédiées à la mode, aux cosmétiques ou aux produits détox, cette épicerie de terroir commercialise depuis plus d’un siècle charcuteries…

Podcast : À l’avenir, vous allez aimer les jeuniors

Podcast : À l’avenir, vous allez aimer les jeuniors

Plus d’un an après l’arrivée du covid, la génération des seniors, ou plus volontiers nommée « génération Jeuniors » a été particulièrement affectée par la crise sanitaire et sociale. Mais au-delà de l’incertitude et des contraintes, les jeuniors, qui ont entre 60 et 75 ans, du fait de l’accélération…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This