fbpx

L’exposition que vous ne devez pas rater dans les dix jours qui viennent 

C’est celle qu’abrite jusqu’au 17 avril la librairie Marian Goodman : une -petite- série d’eaux-fortes* de Matt Saunders.

Un artiste dont le travail, entre peinture, photographie, film et gravure, donne l’illusion du mouvement dans de magnifiques photogrammes**.

Ses œuvres sont peintes à la main avec de la peinture à l’huile, de l’encre métallique, sur des feuilles de Mylar ou de la toile non apprêtée, mêlant plusieurs points de vue pour former une sorte de patchwork d’images issues de différentes disciplines.

Cette exposition, Ratlos/Indomitable, s’attaque cette fois-ci à l’image de Leni Peickert, l’héroïne de deux des films de Alexander Kluge, l’un des chefs de file du nouveau cinéma allemand.

Souvent récompensé et exposé dans de nombreux musées internationaux (Museum of Modern Art, le Whitney Museum of American Art, la Tate Liverpool, The Renaissance Society et le Deutsche Guggenheim de Berlin) Matt Saunders démontre que l’on peut créer à partir de rébus, en l’occurence les rushes non-utilisés du réalisateur allemand.

La librairie Marian Goodman, qu’est-ce que c’est ?

Non loin du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, en plein quartier des grossistes de bijoux fantaisie du Marais, voici une belle adresse. La librairie d’art Marian Goodman, succursale de la Galerie du même nom, située au 79, rue du Temple, présente beaux livres et éditions numérotées.

Les aficionados connaissent cette galeriste américaine qui dès 1965 publie dans sa maison d’édition indépendante des monographies d’artistes américains émergents : Roy Lichtenstein, Andy Warhol ou encore Sol Lewitt, Dan Graham etc… avant de les faire découvrir dans sa galerie de New-York.

Quelques années plus tard la découvreuse de talents représente outre-Atlantique les artistes européens Christian Boltanski, Chantal Akerman, Pierre Huyghe, ce qui assurément les fait rentrer dans la légende de l’art.

*l’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique (un acide). https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau-forte

**Un photogramme est une image photographique obtenue sans utiliser d’appareil photo en plaçant des objets sur une surface photosensible (papier photo ou film) exposée ensuite directement à la lumière. https://fr.wikipedia.org/wiki/Photogramme

Librairie Marian Goodman
66, rue du Temple. 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tel : 01 42 77 57 44 
Jusqu’au 17 avril 2018

 

Texte et photos : ©Katia Barillot

LES DERNIÈRES EXPOS À NE PAS MANQUER

La galerie qui célèbre l’architecture

Il est rare que la Galerie d’architecture, dédiée depuis 1999 au « premier art », consacre une exposition à un projet architectural maraisien. Mais cette fois l’occasion était trop belle. Récemment livré au 79, rue des Archives par le cabinet Lobjoy-Bouvier-Boisseau -...

Ethan Murrow, l’artiste qui crie « au voleur » !

Dans sa dernière série « The Grand Theft », Ethan Murrow explore le thème de l’appropriation, tant dans sa version colonialiste de prédation que dans celle où un artiste s’inspire du travail de ses pairs. Les toiles de cet Américain vivant à Boston fourmillent de...

La galerie Perrotin en mode kawaï

A la galerie Perrotin, l’artiste néo-pop Mr. expose ses plus récentes productions dans lesquelles d’innocentes écolières aux yeux démesurés, tout droit sorties de mangas, habitent des toiles XXL éraflées, sur fond de graffitis, d'émoticônes et de traînées grisâtres...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Sumsum l’as de l’halva

D’origine turque et très répandu dans le pourtour méditerranéen, dont Israël, les pays arabes mais aussi en Inde, au Pakistan et au Bangladesh, le halva prend ses quartiers dans le Marais chez Sumsum ("graines de sésame" en hébreu), dans une boutique mono-produit qui...

La garçonnière, un magasin pour les mecs

Appelons-ça un terrain de jeux pour garçons. Dans ce magasin lifestyle entièrement dédié à la gent masculine, on trouve de tout : du prêt-à-porter, des platines vinyle, des montres, des bouteilles de rhum arrangé, des rillettes en bocaux ou encore un baby-foot. Sans...

Le look de Frida

FRIDA Mannequin (ange de Victoria's Secret)Frida fait penser à une aurore boréale, lumineuse et magnétique, sauvage et fière comme les scandinaves le sont aux yeux des latins, alors qu'elles sont seulement timides mais fortes. Elle était parée et chaussée pour...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Pin It on Pinterest

Share This