L’exposition que vous ne devez pas rater dans les dix jours qui viennent 

C’est celle qu’abrite jusqu’au 17 avril la librairie Marian Goodman : une -petite- série d’eaux-fortes* de Matt Saunders.

Un artiste dont le travail, entre peinture, photographie, film et gravure, donne l’illusion du mouvement dans de magnifiques photogrammes**.

Ses œuvres sont peintes à la main avec de la peinture à l’huile, de l’encre métallique, sur des feuilles de Mylar ou de la toile non apprêtée, mêlant plusieurs points de vue pour former une sorte de patchwork d’images issues de différentes disciplines.

Cette exposition, Ratlos/Indomitable, s’attaque cette fois-ci à l’image de Leni Peickert, l’héroïne de deux des films de Alexander Kluge, l’un des chefs de file du nouveau cinéma allemand.

Souvent récompensé et exposé dans de nombreux musées internationaux (Museum of Modern Art, le Whitney Museum of American Art, la Tate Liverpool, The Renaissance Society et le Deutsche Guggenheim de Berlin) Matt Saunders démontre que l’on peut créer à partir de rébus, en l’occurence les rushes non-utilisés du réalisateur allemand.

La librairie Marian Goodman, qu’est-ce que c’est ?

Non loin du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, en plein quartier des grossistes de bijoux fantaisie du Marais, voici une belle adresse. La librairie d’art Marian Goodman, succursale de la Galerie du même nom, située au 79, rue du Temple, présente beaux livres et éditions numérotées.

Les aficionados connaissent cette galeriste américaine qui dès 1965 publie dans sa maison d’édition indépendante des monographies d’artistes américains émergents : Roy Lichtenstein, Andy Warhol ou encore Sol Lewitt, Dan Graham etc… avant de les faire découvrir dans sa galerie de New-York.

Quelques années plus tard la découvreuse de talents représente outre-Atlantique les artistes européens Christian Boltanski, Chantal Akerman, Pierre Huyghe, ce qui assurément les fait rentrer dans la légende de l’art.

*l’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique (un acide). https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau-forte

**Un photogramme est une image photographique obtenue sans utiliser d’appareil photo en plaçant des objets sur une surface photosensible (papier photo ou film) exposée ensuite directement à la lumière. https://fr.wikipedia.org/wiki/Photogramme

Librairie Marian Goodman
66, rue du Temple. 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tel : 01 42 77 57 44 
Jusqu’au 17 avril 2018

 

Texte et photos : ©Katia Barillot

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Bonne nouvelle ! Les jeux vidéo n’ont pas totalement supplanté les jouets traditionnels, ainsi que le montre la résilience du Lego. Pour fêter ses 90 ans, la brique danoise a choisi d’exposer son savoir-faire dans le Marais, à Paris, dans le haut de la rue de Turenne à l’espace Galerie Joseph, sur deux étages.

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Le goût d’une cerise. Le goût du beau. Le goût de l’art. Voilà la thématique de l’exposition « Le goût du sujet » proposée par Mélissa Pinon à Rue de Turenne Galerie, au numéro 64 de la même rue, du 20 au 26 juin. Avec ses natures mortes, l’artiste – qui a été membre de la Casa de Velázquez à Madrid…

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

« Il faut parler de Philippe ! » Ce cri du cœur nous a été lancé par Christophe Gratadou, un galeriste du Marais qui connait bien le travail de Philippe Waty. La rétrospective consacrée à cette figure des années 1980 va aider à faire connaître urbi et orbi l’œuvre de ce créateur emblématique d’une époque encore mésestimée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !