L’exposition que vous ne devez pas rater dans les dix jours qui viennent 

C’est celle qu’abrite jusqu’au 17 avril la librairie Marian Goodman : une -petite- série d’eaux-fortes* de Matt Saunders.

Un artiste dont le travail, entre peinture, photographie, film et gravure, donne l’illusion du mouvement dans de magnifiques photogrammes**.

Ses œuvres sont peintes à la main avec de la peinture à l’huile, de l’encre métallique, sur des feuilles de Mylar ou de la toile non apprêtée, mêlant plusieurs points de vue pour former une sorte de patchwork d’images issues de différentes disciplines.

Cette exposition, Ratlos/Indomitable, s’attaque cette fois-ci à l’image de Leni Peickert, l’héroïne de deux des films de Alexander Kluge, l’un des chefs de file du nouveau cinéma allemand.

Souvent récompensé et exposé dans de nombreux musées internationaux (Museum of Modern Art, le Whitney Museum of American Art, la Tate Liverpool, The Renaissance Society et le Deutsche Guggenheim de Berlin) Matt Saunders démontre que l’on peut créer à partir de rébus, en l’occurence les rushes non-utilisés du réalisateur allemand.

La librairie Marian Goodman, qu’est-ce que c’est ?

Non loin du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, en plein quartier des grossistes de bijoux fantaisie du Marais, voici une belle adresse. La librairie d’art Marian Goodman, succursale de la Galerie du même nom, située au 79, rue du Temple, présente beaux livres et éditions numérotées.

Les aficionados connaissent cette galeriste américaine qui dès 1965 publie dans sa maison d’édition indépendante des monographies d’artistes américains émergents : Roy Lichtenstein, Andy Warhol ou encore Sol Lewitt, Dan Graham etc… avant de les faire découvrir dans sa galerie de New-York.

Quelques années plus tard la découvreuse de talents représente outre-Atlantique les artistes européens Christian Boltanski, Chantal Akerman, Pierre Huyghe, ce qui assurément les fait rentrer dans la légende de l’art.

*l’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant chimique (un acide). https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau-forte

**Un photogramme est une image photographique obtenue sans utiliser d’appareil photo en plaçant des objets sur une surface photosensible (papier photo ou film) exposée ensuite directement à la lumière. https://fr.wikipedia.org/wiki/Photogramme

Librairie Marian Goodman
66, rue du Temple. 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tel : 01 42 77 57 44 
Jusqu’au 17 avril 2018

 

Texte et photos : ©Katia Barillot

LES DERNIÈRES EXPOS À NE PAS MANQUER

À la galerie Rastoll, on découvre de nouveaux talents

Peut-on être à la fois artiste et collectionneur d’art ? Oui, si l’on en juge par la trajectoire de François Rastoll, peintre abstrait, photographe passionné par les paysages et les tirages argentiques et éditeur d’un magazine arty mais aussi galériste aux choix...

Chez Lyndi Sales la beauté n’est jamais loin

Ce n’est pas parce que l’œuvre de Lyndi Sales est placée sous le signe du beau et du poétique qu’elle est mièvre, bien au contraire. Cette artiste venue d’Afrique du Sud nous attire avec de jolis appâts - couleurs, formes - pour nous raconter d'autres choses : le...

La galerie qui célèbre l’architecture

Il est rare que la Galerie d’architecture, dédiée depuis 1999 au « premier art », consacre une exposition à un projet architectural maraisien. Mais cette fois l’occasion était trop belle. Récemment livré au 79, rue des Archives par le cabinet Lobjoy-Bouvier-Boisseau -...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

L’ethnique est partout (podcast)

Dans un monde devenu un véritable village global, a l’ère de la diversité, l’interconnectivité entre les continents -merci internet, qui relie les peuples et les cultures- nous avons développé un sens commun de l’histoire, de la créativité où les influences...

Hôtel 9confidentiel, pour initiés esthètes

Plus besoin de courir dans le 8e arrondissement pour s'offrir un thé (ou un verre) au bar d'un hôtel cinq étoiles. Ce petit luxe est également accessible dans le Marais où, ces dernières années, plusieurs établissements haut de gamme ont pris leurs quartiers. Après le...

Parts of four candles, des bougies punk-rock

Dans sa boutique du 36 rue Charlot, l'artiste californien Evan Sugerman propose depuis sept ans des bijoux punk-rock industriels, sertis de cristal, cuir, bois ou os. Dans le même esprit et à quelques mètres de là, il fabrique aujourd’hui des bougies en cire de coco...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Pin It on Pinterest

Share This