Entièrement consacrée au monde lusophone, la maison d’édition Chandeigne publie Les Brésiliens à Paris, une jolie promenade à travers les rues de la capitale qui révèle les traces de l’amitié historique entre le Brésil et la France.

Hyper méticuleuse sans être ennuyeuse, l’auteure Adriana Brandão, journaliste à RFI et docteure en histoire, parcourt un par un les siècles et les arrondissements pour ressusciter les personnages et les anecdotes qui ont tissé le lien franco-brésilien, aussi profond que méconnu.

Pour ce qui nous concerne – les 3e et 4e arrondissements, c’est-à-dire le Marais – Les Brésiliens à Paris nous apprend que le tabac fut pour la première fois ramené du Brésil vers 1560 pour être planté dans l’enclos du Temple, avant qu’un quidam nommé Jean Nicot lui donne son nom : tabac, donc. 

L’auteure nous raconte aussi l’histoire de la Chapelle de l’Humanité, ouverte au début du XXe siècle au 5, rue Payenne. Elle est dédiée au positivisme, cette « religion sans dieu » élaborée par Auguste Comte dont la devise flotte toujours sur le drapeau brésilien : « Ordre et Progrès ».

Également dans le 3e, il est question, quelques pages plus loin, d’un appartement situé rue Chapon où sous la dictature (1964-1985) des figures de l’exil brésilien se retrouvaient pour parler politique. Parmi eux : les musiciens Caetano Veloso et Gilberto Gil.

Le chapitre consacré au 4e arrondissement évoque l’écrivain Jorge Amado (1912-2001) et son amour de Paris. L’auteur de La Baie de tous les saints possédait un appartement quai des Célestins.
Enfin, Brandão nous apprend que la plus grande collection d’art brésilien se trouve dans la Marais mais qu’elle est… invisible. Composée de plus de 650 peintures, sculptures, photographies, vidéos, etc. elle se trouve dans les réserves du Centre Pompidou, qui la montre rarement.

Les autres chapitres complètent cette histoire singulière de Paris, joliment illustrée, comme d’ailleurs tous les ouvrages de la maison Chandeigne, réputée pour son amour des livres édités avec soin.

Texte : ©Axel G.

16.12.19

LES DERNIERS ÉVÈNEMENTS DANS LE MARAIS

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

La Nuit Blanche 2020

La Nuit Blanche 2020

la Nuit Blanche 2020 s’offre le tour de Paris le 3 octobre 2020 de 18h à 2h du matin, heure du dernier métro et cette annonce met en joie les amateurs d’art in-situ. D’autant que cette 19ème édition se veut « ciselée et délicate » selon les mots de Christophe Girard, créateur de cet évènement phare et désormais ex-adjoint…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Envie de booster vos défenses immunitaires sans culpabiliser ? Courez goûter la nouvelle carte gourmande du café Marlette Marais. L’histoire de Marlette en une minute chrono : deux sœurs, Margot et Scarlette, élevées au grand air de l’île de Ré aux bons produits locaux et aux recettes maison, ont commencé par créer des préparations bio…

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This