Entièrement consacrée au monde lusophone, la maison d’édition Chandeigne publie Les Brésiliens à Paris, une jolie promenade à travers les rues de la capitale qui révèle les traces de l’amitié historique entre le Brésil et la France.

Hyper méticuleuse sans être ennuyeuse, l’auteure Adriana Brandão, journaliste à RFI et docteure en histoire, parcourt un par un les siècles et les arrondissements pour ressusciter les personnages et les anecdotes qui ont tissé le lien franco-brésilien, aussi profond que méconnu.

Pour ce qui nous concerne – les 3e et 4e arrondissements, c’est-à-dire le Marais – Les Brésiliens à Paris nous apprend que le tabac fut pour la première fois ramené du Brésil vers 1560 pour être planté dans l’enclos du Temple, avant qu’un quidam nommé Jean Nicot lui donne son nom : tabac, donc. 

L’auteure nous raconte aussi l’histoire de la Chapelle de l’Humanité, ouverte au début du XXe siècle au 5, rue Payenne. Elle est dédiée au positivisme, cette « religion sans dieu » élaborée par Auguste Comte dont la devise flotte toujours sur le drapeau brésilien : « Ordre et Progrès ».

Également dans le 3e, il est question, quelques pages plus loin, d’un appartement situé rue Chapon où sous la dictature (1964-1985) des figures de l’exil brésilien se retrouvaient pour parler politique. Parmi eux : les musiciens Caetano Veloso et Gilberto Gil.

Le chapitre consacré au 4e arrondissement évoque l’écrivain Jorge Amado (1912-2001) et son amour de Paris. L’auteur de La Baie de tous les saints possédait un appartement quai des Célestins.
Enfin, Brandão nous apprend que la plus grande collection d’art brésilien se trouve dans la Marais mais qu’elle est… invisible. Composée de plus de 650 peintures, sculptures, photographies, vidéos, etc. elle se trouve dans les réserves du Centre Pompidou, qui la montre rarement.

Les autres chapitres complètent cette histoire singulière de Paris, joliment illustrée, comme d’ailleurs tous les ouvrages de la maison Chandeigne, réputée pour son amour des livres édités avec soin.

Texte : ©Axel G.

16.12.19

LES DERNIERS ÉVÈNEMENTS DANS LE MARAIS

Dans Paris-Centre la piétonnisation fait débat

Dans Paris-Centre la piétonnisation fait débat

Après les candidats à l’élection municipale de Paris-Centre c’est au tour des autochtones du Marais et plus largement de Paris-Centre de nous donner leur point de vue sur la piétonnisation. Si l’on croise, souvent dans les diners en ville, des agacés de la...

Devenu « anti-bagnole », Thierry Ardisson soutient Anne Hidalgo

Devenu « anti-bagnole », Thierry Ardisson soutient Anne Hidalgo

A 48 heures du second tour des élections municipales, « l’homme en noir » devient vert. Dans une interview au media parisien Le Marais Mood, Thierry Ardisson, qui réside dans l’hyper centre de la capitale, considère que, tout bien réfléchi, « la piétonnisation de...

Pour ou contre la piétonnisation ?

Pour ou contre la piétonnisation ?

Dimanche c’est le deuxième tour d’une élection pour le moins inédite, puisque marquée par la crise sanitaire du Covid-19. À quelques heures du scrutin, nous avons questionné les candidats en lice pour la mairie de Paris-Centre sur un sujet polémique : la...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Marie Bovo retient la nuit

Marie Bovo retient la nuit

La voie de chemin de fer, 07h00, 25 février 2012, ©Marie Bovo, Courtesy the artist and kamel mennour, Paris/London Initialement prévue du 25 février au 17 mai 2020 L’exposition Nocturnes à la Fondation Henry Cartier Bresson présente une sélection inédite d’images...

Le look de Quentin

Le look de Quentin

QUENTIN Manager de restaurant C’est peu dire que Quentin est solaire. Avec ses longues jambes, son sourire généreux et son regard doux il nous a émus. Cette jolie rencontre a eu lieu devant la Mairie du 3eme arrondissement. Il revenait de la campagne et plus...

François Rastoll entre lune froide et flou

François Rastoll entre lune froide et flou

©François Rastoll - Lune Froide PREDATEUЯ  Partenariat  Le Marais mood  X  Galerie Rastoll  Montrer le brut, le primitif, l’instinct qui habitent la nature, c’est ce qu’a voulu nous donner à voir François Rastoll avec son exposition « PRÉDATEUЯ ». Poussé par la soif...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This