On connaît leurs noms mais pas forcément leurs visages. Grâce à une heureuse initiative de la mairie du IVe, des portraits de vingt-cinq illustres personnages du 17ème siècle sont disséminés un peu partout à travers le quartier depuis le 29 août.

Au fil du parcours, on reconnaît ainsi – où l’on découvre – les visages de « gens du Marais » qui ont participé à l’émulation intellectuelle, culturelle et sociétale du quartier. Et de l’histoire de France.

Les visages de Louis XIII, Molière, Corneille, Bossuet, Francois Mansart, Louis Le Vau, ceux de mesdames de Maintenon, de Montespan, de Sevigné ou encore celui de la princesse de Soubise sont exposés à proximité des lieux où les intéressés ont joué un rôle.

On trouvera ainsi l’image de François Couperin rue du Pont-Louis-Philippe, juste à côté de l’église Saint-Gervais où il fut organiste titulaire avant de devenir le claveciniste attitré de Louis XIV.

Réalisé par le street-artiste C215, qui est historien de formation, le parcours « Portraits du Grand siècle du Marais » transforme ainsi certains éléments du mobilier urbain les plus invisibles en vecteurs de culture.

Le principe ? « il s’agit, explique le maire du IVe Ariel Weil, de rendre accessible à tous, y compris aux plus jeunes, un pan de notre histoire le plus souvent traité dans des livres savants et les musées. » Pas sot.

Une brochure « Parcours du Grand siècle du Marais » est, de surcroît, disponible en mairie gratuitement.

 

Texte : Katia Barillot – Instagram
Photos : ©Anaïs Costet – Instagram

06.09.19

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Un hôtel de luxe verra le jour à l’issue des travaux. Au rez-de-chaussée, les anciennes écuries et remises à voiture accueilleront le restaurant sur la grande cour, tandis que la première cour, sur la rue Vieille-du-Temple, retrouvera deux commerces dans la continuité de son aménagement au 19e siècle.

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le Festival du Marais remonte à un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant cet événement artistique de premier plan fut longtemps l’un des rendez-vous culturels les plus courus de la capitale. Pendant un quart de siècle, de 1962 à 1987, ce festival unique en son genre…

La disparition du mythique hôtel Central

La disparition du mythique hôtel Central

Fermé en 2010, le bar Le Central était un des lieux les plus emblématique de la communauté LGBTQ+ de Paris. Situé au 33 rue Vieille du Temple, il a marqué la vie nocturne du Marais durant plus de trente ans. Petit retour sur l’histoire de ce lieu mythique. Durant les années 70, le Marais était un quartier…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Discret, d’une élévation d’âme rare et un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, s’est éteint à Paris à l’âge de 97 ans, le 9 janvier. Photographe, résistant et faussaire de génie, ce natif de Buenos Aires, où il était né en 1925, s’engage dans la Résistance à l’âge de 17 ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !