Oubliez les Indiens à plumes, les perroquets et les clichés sur la forêt vierge ! La Maison européenne de la photographie (MEP) présente Amazônia, un travail du photographe italien Tommaso Protti sur « la vraie Amazonie », où il vient de passer sept mois, de janvier à juillet 2019.

Le résultat, c’est un portrait sans préjugés et sans concessions de l’Amazonie brésilienne contemporaine, parsemée de centres urbains où vivent quatre millions d’habitants en proie à des crises sociales et humanitaires qui se superposent.

Déforestation, trafic de drogue, commerce illégal du bois, prostitution, alcoolisme, violence, pauvreté, etc. Le photo-reporter donne à voir ‑ et à regarder en face ‑ tous les maux de cette région fragile dans sa réalité la plus nue.

« Je souhaitais illustrer les transformations sociales en dénonçant le massacre et la destruction qui se déroulent actuellement dans la région », explique le photographe basé à São Paulo.

« Ces différentes formes de violence sont les conséquences de changements au niveau du marché international et celles d’une augmentation exponentielle de la consommation à l’échelle mondiale, de la cocaïne à la viande de bœuf. »

Un document coup de poing à ne pas rater, exposé parallèlement aux phénoménales images d’Ursula Schulz-Dornburg, également à la MEP, dont le Marais Mood vous parlera prochainement.

Amazônia, par Tommaso Protti (lauréat du 10e Prix Carmignac du photojournalisme)
Maison européenne de la photographie (MEP)
5-7, rue de Fourcy, 75004 Paris
Jusqu’au 16 février 2020.

Territoire indigène de Kayapó, Pará. Des enfants Kayapó jouent derrière une chute d’eau dans le village Kuben-Kran Ken. Le territoire Kayapó est la plus grande zone protégée tropicale au monde, plus de 3,2 millions hectares de forêts et de broussailles abritant de nombreuses espèces menacées. Il constitue une barrière majeure à la déforestation qui progresse depuis le sud.

Pau d’Arco, Pará. Un paysan sans terre dresse un panneau revendiquant l’occupation de la ferme de Santa Lúcia, théâtre d’un véritable massacre en mai 2017 : dix activistes y ont été abattus par la police Dans l’Amazonie brésilienne, il est courant que des propriétaires terriens paient des policiers hors service pour des exécutions extrajudiciaires ou des expulsions de paysans. Aujourd’hui, la ferme est occupée par 197 familles de la LCP.

Jenipapo dos Vieiras, Maranhão, 2019. Paulo Paulino (25 ans), dit Lobo Mau (“méchant loup”), membre de la garde forestière Guajajara, a été tué lors d’une embuscade dans la réserve indigène d’Araribóia, dans l’État du Maranhão. L’économie de plusieurs villes de la région repose essentiellement sur le bois de contrebande, et les scieries illégales fournissent des emplois à des travailleurs pauvres et non qualifiés. Les militants confrontés aux intérêts de l’exploitation forestière sont régulièrement harcelés, menacés et même assassinés.

Texte : Axel G. – Instagram
Photos : © Tommaso Protti for Fondation Carmignac

11.12.19

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

Photojournaliste américain des années 1930-50, célèbre pour ses photos en noir et blanc de la vie nocturne à New York, Weegee prend ce pseudo en clin d’œil à la planche de spitirisme, le Ouija. Car il se proclame « photographe psychique » doté du 3ème œil.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Pour certains, le souvenir des vacances en Grèce n’est pas très loin. Mais pour tous, la possibilité d’y retourner tout de suite nous tend les bras. Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) consacre en effet une exposition à Salonique – aujourd’hui appelée Thessalonique – la ville portuaire de la mer Égée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Jazz au 38Riv : Les temps forts de mars

Jazz au 38Riv : Les temps forts de mars

Unique club de jazz du Marais, le 38Riv est le temple du cool et du swing. Rue de Rivoli, entre Saint-Paul et Hôtel de Ville, ses caves voutées sont le port d’attache de la nouvelle scène jazz. Chaque soir, la magie opère.

Superbao, des burgers asiatiques à Bastille et République

Superbao, des burgers asiatiques à Bastille et République

Connaissez-vous le bao ? Ce petit pain blanc ultra-moelleux et cuit vapeur est un bun d’origine chinoise (mais on en trouve dans toute l’Asie du Sud-Est) traditionnellement garni de viande ou de légumes – ou les deux. Spécialiste du genre, Superbao, à deux pas du Marais (une adresse côté République…

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !