© Restaurant Gaspard de la nuit

Dans ce quartier en perpétuelle évolution que l’on nomme le Marais, le monde de la restauration se divise en deux catégories, avec chacune sa raison d’être. Les adresses « tendances », plutôt situés dans le haut-Marais, et les établissements plus classiques, gardiens de la tradition gastronomique française, souvent autour de la rue Saint-Antoine.

Tout près de la place des Vosges, à Paris, le Gaspard de la Nuit, un lieu intimiste propice aux tête-à-tête, appartient clairement à la seconde catégorie, avec sa carte bistro (et son menu dégustation), ses vins de propriétaires et ses digestifs.

© Restaurant Gaspard de la nuit

L’établissement – dont le nom se réfère à la composition éponyme de Maurice Ravel en 1908, elle-même inspirée d’un recueil de poèmes du même nom – a ouvert ses portes dans l’entre-deux-guerres, à une époque où l’on écoutait encore la musique sur un gramophone.

Une longue lignée de propriétaires s’est succédé depuis 1935… jusqu’à Myriam Debbarh qui, depuis une dizaine d’années, tient la maison avec bonne humeur. L’hôtesse y accueille une clientèle d’habitués parisiens mais aussi des New Yorkais ou des Australiens de passage, ainsi que des mélomanes qui sortent de l’opéra Bastille. Tous tombent d’accord : la tradition, ça a du bon !

© Axel G.

De 12 à 19€, les entrées sont des valeurs sûres : terrine de foie gras maison, escargots de Bourgogne en samoussa ou encore œuf mollet avec lentilles corail. Et les plats, de 23 à 37€, répondent à la même logique : souris d’agneau, blanquette de veau, ballottines de volailles sauce moutarde, filet de bœuf de Salers, coquille Saint-Jacques et poisson du marché. On apprécie la cuisson de viandes, parfaites. Et l’on ressort dans la nuit (le restaurant est fermé le midi), inspiré et repu en se disant qu’au lieu du boléro de Ravel, on ferait bien d’écouter ce fameux « Gaspard ».

Gaspard de la Nuit
6 Rue des Tournelles, 75004 Paris
Tous les soirs à partir de 19h.
Fermé le midi.
Tél. 01 42 77 90 53

© Restaurant Gaspard de la nuit

Texte : Katia Barillot

05.11.21

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Il s’en passe des choses quand les Maraisiens ont tourné le dos ! Dommage pour ceux qui étaient déjà partis en vacances mais les jeunes mariés Ben Affleck et Jennifer Lopez ont profité de l’absence d’une partie des Parisiens pour visiter le Marais. Samedi 23 juillet l’illustre couple était au musée Picasso…

Atelier 440,  let the music play !

Atelier 440, let the music play !

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du haut Marais, la terrasse du café-restaurant Le Progrès ne désemplit pas. Mais deux étages plus haut, c’est un tout autre univers. Ici, bien loin de la foule bruyante, se retrouvent, dans une ambiance cosy, des passionnés de musique, de composition et de production musicale.

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Qui dit mieux ? Un aller-retour pour Cuba en classe économique (ou « glace économique ») pour 3,50 euros : Voilà le voyage gustatif que propose Jean-Pierre Braun avec son Rêve de Cuba, une glace vanille intense avec vieux rhum ambré (7 ans d’âge) et citron vert, le tout fumé au havane !

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !