© Anaïs Costet

Contre toute attente les dernières annonces gouvernementales nous promettent une Fête de la musique 2021 sous le signe de la liesse, l’affluence et la bonne humeur.

Il s’en est fallu de peu pour que ce moment honni ou adoré par les Français soit rayé de la carte des réjouissances. La raison ? Le Covid-19.

Les cafés, restaurants et lieux de cultures vont devoir improviser mais dans le Marais trois institutions avaient préparé un évènement chacune, correspondant aux demandes de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture.

Voilà donc les trois miniconcerts prévus dans les 3e et 4e arrondissements.

Ils devront suivre l’obligatoire de tablées de 6 personnes maximum et une jauge de 50% en intérieur.

• Pop musique

A l’institut suédois l’artiste Peter von Poehl, originaire de Malmö, donnera dans l’hôtel de Marne, côté jardin, un concert avec de nombreux extraits de son album Memories From Saint-Forget, sorti en 4 juin 2021.

On aime son lyrisme spatio-temporel, émotionnel et sa musique pleine de douceur.

Institut suédois
11, rue Payenne, 75003 Paris
Tel : 01 44 78 80 20
À 19h puis à 21h
Gratuit – entrée libre

« Inertia » de Peter Von Poehl

• World et Reggae

Différents artistes afrocaribéens vont s’associer sur la scène de l’Hôtel de Ville de Paris pour offrir une symphonie musicale ondoyante et vibrante.

Au programme, les sets de :
– DJ SKETY
– DJ LOY G
– DJ PILASOM
– DJ PEET
– DJ MOMENTO
– DJ PG

Hôtel de Ville
Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris
De 15h00 à 22h30
Gratuit

Kiti de Djibril Cisse & DJ Peet (feat. Niniola)
• Musique classique

Comme chaque année la musique classique règne en majesté dans ce lieu empreint d’histoire et de beauté.
Les jeunes talents célèbrent la musique avec un récital dans les jardins à la française des Archives nationales des Hôtels de Soubise et de Rohan.

Musée des Archives nationales
60, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris
De 17h30 à 21h30
Gratuit – entrée libre
Programmation 

Texte : Katia Barillot

18.06.21

PAR ICI LA MUSIQUE

Atelier 440,  let the music play !

Atelier 440, let the music play !

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du haut Marais, la terrasse du café-restaurant Le Progrès ne désemplit pas. Mais deux étages plus haut, c’est un tout autre univers. Ici, bien loin de la foule bruyante, se retrouvent, dans une ambiance cosy, des passionnés de musique, de composition et de production musicale.

FyMusic Studio cherche « nouvelle star »

FyMusic Studio cherche « nouvelle star »

Vous avez aimé Jay-Z, le mari de Beyoncé ? Vous allez adorer Jeezoe. Ce trentenaire originaire d’Haïti vient d’ouvrir, voilà six mois, un studio d’enregistrement au cœur du Marais, à Paris. Tout près de la marque hip-hop Supreme, rue Barbette, FyMusic Studio, propose à chacun de venir enregistrer…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !