Quand Simon Porte Jacquemus, l’enfant chéri de la mode à gueule d’ange, se penche sur le printemps/été 2018, c’est pour apporter un peu de Sud dans le Marais et célébrer la femme : solaire, féline et élégante, avec qui l’on partirait volontiers au Mexique, à Nice, Capri ou dans les Caraïbes.

Le prodige Marseillais, issu d’un milieu paysan, arrivé à Paris le bac en poche sans le sou et sans contacts, impose plus que jamais son style inspiré non plus des grévistes (automne/hiver 2011) mais plutôt d’Isabelle Adjani version « L’été meurtrier » ou de sa propre mère, la plus belle femme de Mallemort, le village de son enfance.

C’est cette mère disparue accidentellement à l’aube de ses dix-huit ans qui hante le défilé du styliste.

Cette mode empreinte d’images d‘Epinal, pas révolutionnaire certes mais sensible, est sophistiquée et sublimante.

Alors en ce premier jour de la fashion week on a presque tout aimé du show de ce Saint Laurent 2.0 mis en scène par Alexandre de Betak.

Les mini-robes en pagne à franges ou en filet de pêche, les jupes taillées dans des vestes et les bodies sculptants façonnés sur son modèle-maison, la martiniquais Marie-Rose, les accessoires qui jouent aussi les vedettes tels les sombreros oversize, les sacs de poupées très mimi, la beauté multiple des mannequins…

La presse internationale adore son style sexy effortless.

Quant aux  happy fews ils étaient nombreux à se presser autour de la star montante : les actrices Fanny Ardant, Sandrine Kimberlain, la photographe Dominique Isserman, Sarah Andelman de Colette, Jenke Ahmed Tailly le styliste de Beyoncé, Solange et Iman Bowie, la productrice Melle Agnes, le grand couturier Pierre Cardin, la blogueuse Caroline de Maigret, Leatitia Halliday etc…

En 2014, la petite entreprise de Jacquemus affichait cinq millions d’euros de chiffre d’affaires, il y a fort a parier que cette nouvelle collection aussi fera mouche.

Texte, photos et vidéos : ©Katia Barillot
Montage vidéo : ©Anaïs Costet

LES DERNIERS ARTICLES ÉVÈNEMENTS

Jouez-la comme Marie Kondo !

Vous êtes fan de Marie Kondo, la papesse du rangement et vous voulez mettre en application sa méthode qui recommande de remercier ses vêtements avant de les donner ou de les jeter ? La Giant Free Troc Party du 26 mars 2019 va vous donner l’occasion d’éprouver des «...

Bénédicte Ann, une love coach pour la Saint-Valentin (vidéo)

Passionnée par les relations homme-femme, cette psychologue s'appuie sur une solide expérience et différents outils au gré des circonstances : méthode Gestalt, programmation neuro-linguistique, psycho généalogie et psychanalyse systémique. Riche de cette culture en...

LES DERNIERS ARTICLES MODE

Le look d’Hanna Lhoumeau

HANNA LHOUMEAU MannequinChaussures – converse Legging – Adidas Veste – Adidas Sac – Samsoe Photos : Katia Barillot LES DERNIERS LOOK DE RUE EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX...

Chiara Ferragni dans le Marais

Quand Chiara Ferragni, la blogueuse italienne aux 15 millions d’abonnés, ouvre sa première boutique en nom propre c’est forcément dans le Marais.Ses produits made in Italie tapent à l’oeil… Et sont comme une sorte de clin d’oeil (logo de sa marque) aux must-have du...

Le look de Framboise et Michel

FRAMBOISEManteau – Issey Miyake Tshirt  – Top Shop Jupes – Issey Miyake Sac – Bao Bao Issey Miyake Chaussures – Comme des garçons Lunettes – Traction MICHELT-Shirt – Dragon Ball Pantalon – Dragon Ball Collier – Personnel Shoes – Dragon Ball Photos : ©Katia BarillotLES...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Marie, la mascotte de la rue Barbette

En 1980, l’INSEE recensait 30 000 concierges à Paris. Quatre décennies plus tard, ils et elles ne seraient plus que 15 000... dont Marie Ladernois. Connue comme le loup blanc dans son quartier, elle assure l’intendance d’un immeuble de dix-neuf appartements depuis...

Le théâtre Dejazet ressuscite « Game of Thrones »

Une tragédie antique. Signée Cyrano de Bergerac. Mise en scène par Daniel Mesguich. Tous les ingrédients d’une expérience de « théâtre total » sont réunis ces-jours-ci au Déjazet qui présente La mort d’Argippine jusqu’au 20 avril. Magistral. Pratiquement jamais mise...

Oultma, une cabane berbère rue du Pont-aux-Choux

On se croirait dans une cabane avec vue sur la Méditerranée, chez Oultma (ma sœur, en berbère). Dans ce salon de thé paisible, ouvert à l’été 2018, on sert une tapenade de compétition dans des assiettes en terre cuite, le tout dans une décor blanc peint à la chaux....

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Pin It on Pinterest

Share This