Dans sa dernière série « The Grand Theft », Ethan Murrow explore le thème de l’appropriation, tant dans sa version colonialiste de prédation que dans celle où un artiste s’inspire du travail de ses pairs.

Les toiles de cet Américain vivant à Boston fourmillent de détails à l’humour grinçant comme lorsqu’il s’approprie la célèbre vague d’Okusai où il glisse des voleurs. Présents dans toutes les œuvres de la série, ces deux maladroits s’emmêlent dans les toiles dont ils veulent s’emparer.

Ethan Murrow dénonce la prédation des matières premières, des plantes précieuses, de manuscrits ou d’incunables. D’autres appropriations mettent en scène un Bruegel ou un Rembrandt que les voleurs attirent vers eux en s’aidant de cordes de déménageurs.

On note aussi que cet artiste à la technique irréprochable se joue des perspectives et s’amuse, bien souvent, à créer des contrastes entre la partie haute et la partie basse de ses tableaux travaillés au graphite.

Peu connu en France mais reconnu aux USA, Ethan Murrow a vendu la dizaine d’œuvres exposées à la galerie Particulière, qui fermera ses portes à la fin de cette exposition, les propriétaires ayant envie de passer à autre chose et de se consacrer à leur domaine de Fournille.

An Epic Sleight of Hand Goes Awry

The great pharmacological heist

Ethan Murrow
La Galerie Particulière

16 Rue du Perche, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Jusqu’au samedi 30 mars 2019

 

Texte : Katia Barillot
Photos : © Courtesy Ethan Murrow et La Galerie Particulière

08.02.19

LES DERNIÈRES EXPOS À NE PAS MANQUER

The Fibery galerie : quatre femmes et une exposition

On ne regardera plus jamais les cotons tiges de la même façon. Avec cet accessoire de toilette pour le moins anodin, Cynthia Bridé compose en effet de subtiles sculptures et des tableaux en relief pareils à des coraux laiteux. Cette artiste est l'une des quatre...

Alunissage réussi à la galerie David Guiraud

Le 50e anniversaire du premier pas de l’homme sur la lune, le 21 juillet 1969, méritait bien une expo. Celle de la galerie David Guiraud, entièrement composée d’images originales, vaut le détour. Les tirages Kodak d’époque, estampillés Nasa, retracent en effet les...

Édouard Boubat, photographe majeur et méconnu

Il ne faut pas confondre Booba (le rappeur bagarreur qui défraye la chronique) et Boubat. C’est du second, Édouard Boubat, qu’il s’agit ici. Artiste majeur mais méconnu, ce photographe né en 1923 et mort en 1999 fait l’objet d’une exposition à la galerie Agathe...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Duren : des sacs japonais qui emballent les modeuses

Label japonais épris de simplicité et d’épure, Duren est née dans la ville impériale de Kyoto. Depuis, cette jeune marque de maroquinerie de luxe s’est fait connaitre avec ses collections unisexe et exclusives taillées dans un "alliage" innovant: cuir fin et de...

Le look de Murielle

MURIELLE Reine des lionnes Elle est apparue traversant le boulevard Beaumarchais telle une créature mythologique. Altière, elle portait sa crinière de lionne comme une couronne de métal précieux. Mi-Vénus africaine mi-Karaba (la sorcière de Kirikou), elle a déclaré...

Le Point-Virgule : comment tout a commencé…

Marie-Caroline Burnat est une maraisienne passionnée. Ex directrice du Point Virgule (de 1993 à 2007) et découvreuse de talents (Florence Foresti, Chantal Ladesou, Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade, Élie Kakou etc.), elle parcourt le Marais depuis quatre décennies à...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Pin It on Pinterest

Share This