« Amour », « Mon trésor », « Oui », « Tout chez toi me plait » etc. : Delphine Pariente aime les mots tendres pour dire le bonheur et la tendresse sur ses bijoux.

Voilà pourquoi cette créatrice de bijoux fantaisies et de petite joaillerie en parsème ses médailles, bracelets, bagues, colliers, boucles d’oreilles et autres étoiles portes bonheur.

Autant de parures gravées qui célèbrent une féminité tranquille, gracieuse.

Après avoir fait ses classes chez Sonia Rykiel, Christian Lacroix, Jean-Paul Gaultier, elle a transposé la qualité et le savoir-faire du luxe à son enseigne. Et créé son propre ADN.

Ses ornements sont comme des pièces uniques élaborés à partir d’éléments chinés ou de petites séries fabriquées dans son atelier-boutique.

Et ces petites merveilles de poésie « made in Paris » font mouche ! Les femmes, jeunes filles et couples d’amoureux qui composent sa fidèle clientèle en raffolent. Et les collectionne comme des amulettes dotées de pouvoirs magiques apaisants.

Nouvel amour par Delphine Pariente
10, rue des Filles du Calvaire, 75003
Du lundi au samedi de 10h30 à 19h
Tél : 01 44 61 16 21

Texte : Katia Barillot

LES DERNIERS ARTICLES BOUTIQUES DE MODE

Les meilleures friperies du Marais

Les meilleures friperies du Marais

En quelques années, le Marais est devenu l’épicentre parisien de vêtement de seconde main. Voici le tour d’horizon du vintage dans le Marais.

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Le général de Gaulle a dit un jour qu’il n’avait qu’un seul rival international : Tintin, le personnage d’Hergé. Les Français, eux, n’ont qu’un seul maître en matière d’élégance : les Italiens. Voilà pourquoi, dans le Marais, à Paris, Arthur Bakerdjian se spécialise depuis 1987 dans la mode homme à l’italienne.

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

Monsieur est une femme ! Non, il ne s’agit pas d’une phrase surréaliste de Magritte mais d’une marque, Monsieur, créée par une femme, Nadia Azoug. Cette ancienne sociologue au physique de tanagra a accompli son rêve : s’imposer dans le monde de la petite joaillerie sans être joaillière ni lapidaire ni gemmologue.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Discret, d’une élévation d’âme rare et un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, s’est éteint à Paris à l’âge de 97 ans, le 9 janvier. Photographe, résistant et faussaire de génie, ce natif de Buenos Aires, où il était né en 1925, s’engage dans la Résistance à l’âge de 17 ans.

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !