Timide, discret, doux, un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, 93 ans, ne ressemble peut-être pas à un héros de cinéma. Mais c’est sans doute parce que lui est un vrai héros de la vraie vie. En chair et en os. Et fait de principes solidement ancrés.

Engagé dans la Résistance à l’âge de 17 ans, il devient expert dans la réalisation de faux papiers à Paris grâce à ses connaissances en chimie acquises lorsqu’il était apprenti teinturier en Normandie.
Kaminsky sait notamment effacer l’encre rouge utilisée par l’administration de Vichy pour tamponner le mot « JUIF » sur les documents des israélites. Un travail harassant : « Le calcul est simple. En une heure je fabrique trente faux papiers. Si je dors une heure, trente personnes mourront… », raconte-t-il dans Une vie de faussaire (Calmann-Lévy), le livre publié par sa fille Sarah Kaminsky en 2009.

Juif d’origine argentine, un temps interné à Drancy, il sauve des milliers de vie jusqu’à la Libération. Durant les trois décennies suivantes, cet homme aux profondes convictions humanistes met son savoir-faire au service d’autres causes : le soutien au FLN, les luttes révolutionnaires d’Amérique du Sud, les guerres de décolonisation d’Afrique, l’opposition aux dictateurs d’Espagne, du Portugal, de Grèce.
Parallèlement, l’exceptionnel faussaire bâtit –toujours dans la discrétion totale– une belle œuvre photographique, aux cadrages aussi précis que ses faux documents.

Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) lui rend hommage dans l’auditorium du musée. On y découvre ses délicats portraits et scènes de vie en clair-obscur : des amoureux, des travailleurs, des prostituées, des brocanteurs, des bouquinistes, à Paris, Saint-Ouen, Marseille ou dans le Sud algérien. On pense à Brassaï et Doisneau.

Allez voir cette expo, ne serait-ce que pour mieux connaître l’exceptionnel destin de l’as des as des faux papiers !

Le libraire, Adolfo Kaminsky

Paris la nuit, amoureux sur un banc, Adolfo Kaminsky

Adolfo Kaminsky. Faussaire et photographe
Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
171, rue du Temple, 75003 Paris
Tel : 01 53 01 86 60

Jusqu’au 8 décembre 2019

 

Texte : Katia Barillot

03.06.19

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Pour certains, le souvenir des vacances en Grèce n’est pas très loin. Mais pour tous, la possibilité d’y retourner tout de suite nous tend les bras. Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) consacre en effet une exposition à Salonique – aujourd’hui appelée Thessalonique – la ville portuaire de la mer Égée…

Expo Cartier Bresson : le couronnement d’un roi

Expo Cartier Bresson : le couronnement d’un roi

À l’occasion du couronnement de Charles III, le 6 mai, la Fondation Henri Cartier-Bresson a eu l’amusante idée d’organiser une exposition en forme de clin d’œil sur « l’autre couronnement », celui de son grand-père George VI. Le 12 mai 1937 à Londres, ce fut l’un des événements les plus médiatisés de l’entre-deux-guerres.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Cette Bouchée végé qu’on attendait

Cette Bouchée végé qu’on attendait

À mi-chemin entre République et Strasbourg-Saint-Denis, vient d’ouvrir « la » boutique que tous les végétariens et végétaliens (et ceux qui souhaitent diminuer leur consommation de viande) attendaient. Un commerce de proximité exclusivement végétarien basé sur des préparations maison et des produits artisanaux.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Le haut-Marais est « très cool » selon Time Out

Le haut-Marais est « très cool » selon Time Out

Le haut-Marais est actuellement le 23e quartier « le plus cool » de la planète, selon le magazine de lifestyle Time Out qui établit chaque année un classement des 40 quartiers au top de la tendance à travers le monde.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !