Peut-on être à la fois artiste et collectionneur d’art ? Oui, si l’on en juge par la trajectoire de François Rastoll, peintre abstrait, photographe passionné par les paysages et les tirages argentiques et éditeur d’un magazine arty mais aussi galériste aux choix éclectiques. Sa petite galerie, rue Sainte-Anastase (tout près du musée Picasso) présente actuellement l’œuvre de la photographe Diane Chesnel.

Sa série Invitation aux Voyages (jusqu’au 30 mars) consiste en une succession de photos retravaillées comme des aquarelles « texturisées » par des ajouts de matières. Ses clichés de paysages immobiles nous plongent dans un univers grave, mélancolique, émouvant. « C’est la troisième fois que j’accueille Diane Chesnel, se félicite François Rastoll. Lorsque je l’ai connue à l’occasion d’une exposition commune, à la Défense en 2014, je l’ai immédiatement repérée. »

Amoureux du talent des autres, Rastoll, tatoué comme un biker, collectionne des œuvres d’art depuis l’enfance, qu’il s’agisse d’anciennes pièces de céramique de la Vallée de l’Indus, d’art asiatique ou de photographies argentiques. Son œil exercé et sa curiosité insatiable permettent à ce découvreur d’artistes de mettre le pied à l’étrier des photographes ou céramistes prometteurs.

Cerise sur le gâteau, ce collectionneur à l’allure rock n’roll possède une vraie conscience féministe. Il veille à exposer, à parité, le travail d’artistes femmes, encore trop faiblement représentées dans les galeries contemporaines. Comme le rappelaient des militantes new-yorkaises voilà trente ans, « au Metropolitan Museum, moins de 5% des artistes de la section Art moderne sont des femmes, mais 85% des nus sont féminins ».

Forte de cet état d’esprit, la galerie Rastoll est une adresse idéale pour les collectionneurs débutants. Sa clientèle de primo-accédants en art ne s’y trompe pas.

Le voyageur, Diane Chesnel

Invitation aux voyages, Diane Chesnel

Diane Chesnel
Galerie Rastoll

16 Rue Sainte-Anastase, Paris, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 13h à 19h
Tél. : 09 83 23 28 01

 

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Galerie Rastoll

21.01.19

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Bonne nouvelle ! Les jeux vidéo n’ont pas totalement supplanté les jouets traditionnels, ainsi que le montre la résilience du Lego. Pour fêter ses 90 ans, la brique danoise a choisi d’exposer son savoir-faire dans le Marais, à Paris, dans le haut de la rue de Turenne à l’espace Galerie Joseph, sur deux étages.

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Le goût d’une cerise. Le goût du beau. Le goût de l’art. Voilà la thématique de l’exposition « Le goût du sujet » proposée par Mélissa Pinon à Rue de Turenne Galerie, au numéro 64 de la même rue, du 20 au 26 juin. Avec ses natures mortes, l’artiste – qui a été membre de la Casa de Velázquez à Madrid…

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

« Il faut parler de Philippe ! » Ce cri du cœur nous a été lancé par Christophe Gratadou, un galeriste du Marais qui connait bien le travail de Philippe Waty. La rétrospective consacrée à cette figure des années 1980 va aider à faire connaître urbi et orbi l’œuvre de ce créateur emblématique d’une époque encore mésestimée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !