A peine sorti de l’adolescence Sergey Kononov est un artiste affirmé, dont le musée d’art moderne d’Odessa a déjà accroché une des œuvres dans ses murs.

A la galerie Lazarew, dans Le Marais, on peut voir jusqu’au 15 juillet 2016, les dernières productions de ce prodige de 21 ans, toutes réalisées entre septembre 2015 et mai 2016.

L’exposition nous plonge dans son univers qui retranscrit la rudesse de la vie des jeunes, sous pression, en Ukraine, bousculé par la guerre dans l’Est du pays.

La vie du jeune artiste est déjà bien remplie. Entre 9 et 20 ans, Sergey Kononov, né en Ukraine, suit chaque semaine des cours de peinture dans l’atelier d’un peintre d’Odessa. Il intègre le Collège d’Art de la même ville en 2009, puis l’Académie d’Etat de Génie Civil et d’Architecture en 2013 (toujours à Odessa), avant de rejoindre l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en septembre 2015.

Chacune de ses toiles, exécutées à la peinture à l’huile et à la bombe aérosol, nous arrête. On est pénétré, comme absorbé, par la densité crue des sujets traités. A la fois violentes et bouleversantes, les œuvres montrent des hommes, des enfants, des chiens, cadrés serré, intime, sans fard, pris sur le vif mais un peu flou.

Il y a quelque chose de fort, de tourmenté, dans ces portraits où l’on perçoit une certaine parenté avec l’œuvre de Francis Bacon –même si l’artiste dit se reconnait davantage dans les grands maitres italiens. A vous de juger.

Galerie Lazarew
14 rue du Perche, 75003, Paris
Du mardi au vendredi de 14h à 19h
Le samedi de 11h à 19h
Tél. : 01 44 61 28 73

 

 

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Mort de Suzanne Tarasiève, galeriste au tempérament de feu

Mort de Suzanne Tarasiève, galeriste au tempérament de feu

Figure haute en couleur de l’art contemporain (et du Marais), la galeriste Suzanne Tarasiève s’est éteinte le 27 décembre 2022, à 73 ans, des suites d’un cancer qu’elle a tenu en respect sans jamais se départir de son tempérament exceptionnel.

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Discret, d’une élévation d’âme rare et un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, s’est éteint à Paris à l’âge de 97 ans, le 9 janvier. Photographe, résistant et faussaire de génie, ce natif de Buenos Aires, où il était né en 1925, s’engage dans la Résistance à l’âge de 17 ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !